Guide du chauffage

1 - Les postes de dépense

money-2724248_1920-68.jpg

La consommation d’énergie dans les logements a tendance à stagner voire à diminuer en France. Alors que la population augmente, la consommation du secteur résidentiel est stable depuis une dizaine d’années. Cette stagnation est une bonne nouvelle pour nos factures, mais nous sommes encore très loin des objectifs considérés comme nécessaires pour protéger l’environnement. La loi de transition énergétique pour une croissance verte appelle à une division par deux des consommations d’énergie d’ici 2050 !

Ordres de grandeur typiques de la répartition de la consommation d’énergie actuelle dans un logement bien isolé de 90 m2 (en énergie finale). Sources : statistiques officielles, rapport RTE 2015 et estimations de Guide Topten

Consommation+Foyer-12.jpg
 Source : IFOP 2017

Source : IFOP 2017

 Le chauffage toujours en tête

Le chauffage reste le premier poste de consommation d’énergie dans nos logements.

Mais le niveau de consommation est très dépendant du type de logement et de sa qualité d’isolation. Alors que dans une maison construite avant 1975 et mal isolée, le chauffage et l’eau chaude peuvent engloutir 90 % de la dépense énergétique du ménage, ce taux tombe à moins de 60 % lorsque l’on habite dans un logement récent BBC (basse consommation), et encore moins si l’on a en plus installé des panneaux solaires.

Le premier réflexe à avoir est donc d’isoler sérieusement son habitat et de choisir ses équipements de chauffage avec soin.


2 - Les différents types de chauffage


Radiateur électrique


1. Radiateurs à inertie

  Radiateur inertie en pierre naturelle Heatzy INEA

Radiateur inertie en pierre naturelle Heatzy INEA

 

Le radiateur à inertie est un radiateur qui va être capable de stocker la chaleur pour pouvoir ensuite la restituer progressivement sans dépenser d’énergie. Le coeur de chauffe qui va emmagasiner la chaleur peut être en pierre naturelle (inertie sèche) ou tout simple grâce à un fluide caloporteur (inertie fluide). Les radiateurs au coeur de chauffe pierre naturelle sont des produits à très forte inertie et très haut rendement énergétique. Plus cher à l’achat, le radiateur à inertie est vite amortis grâce aux économies réalisées.


Avantages & consommation

  • Un confort de chauffe optimal.

  • Installation simple.

  • Possibilité de régler précisément la température de la pièce dans laquelle il est installé. 

  • Très économe en énergie du fait qu’il stocke la chaleur avant de la redistribuer.


2. Convecteurs électriques

pasted-image-small-19.jpg
 

Le convecteur électrique est l’ancètre des radiateurs économes et modernes d’aujourd’hui. Son principe est simple, une resistance placée à l’intérieur chauffe à très haute température. La montée en température est très  rapide mais du fait de  la très haute température de la resistance, l’air à tendance à se “brûler” et une odeur s’échappe, d’où son appellation de “grille-pain”. La chaleur se dirigeant naturellement vers le haut de la pièce, la répartition de chaleur est très mauvaise (bien plus froid au sol qu’au plafond).


Avantages & consommation

  • Très bon marché. 

  • Montée rapide en température.

  • La consommation d’électricité d’un convecteur électrique est le principal défaut de ce type d’appareils. Le fait qu’ils soient puissants, et qu’il diffuse en permanence une température stable, peut faire monter votre facture d’électricité en flèche.

3. Radiateurs panneaux rayonnants “radiants” 

  Radiateur radiant en vue de coupe

Radiateur radiant en vue de coupe

 

Alors que les convecteurs utilisent uniquement le phénomène de convection, les radiants électriques, aussi appelés panneaux rayonnants électriques tirent parti du phénomène de rayonnement. Au lieu de réchauffer directement l’air, ils chauffent d’abord une plaque d’aluminium qui restitue ensuite sa chaleur plus en douceur.

Les panneaux rayonnants diffusent donc une chaleur plus agréable que les convecteurs et limitent le phénomène de courant d’air, même si une grande partie de la chaleur se diffuse aussi par convection. Ils constituent aujourd’hui le confort minimum que l’on peut attendre d’un chauffage électrique.

Avantages & Consommation

  • Le chauffage rayonnant est bien plus économique et performant que le chauffage électrique par convection, avec une sensation de chaleur plus douce et plus homogène.

  • Les radiateurs rayonnants ne chauffent que par leur face avant, il est donc inutile d’isoler la paroi arrière.

  • Ils sont généralement peu coûteux.


Comparatif simple des technologie de radiateur

 Source : https://conseils-thermiques.org/contenu/chauffage_electrique.php  *Rayonnement : Plus la part de chauffage par rayonnement augmente, meilleur est le confort thermique. La part de rayonnement est proportionnelle à la masse du corps de chauffe qui va accumuler la chaleur puis la rediffuser.

Source : https://conseils-thermiques.org/contenu/chauffage_electrique.php

*Rayonnement : Plus la part de chauffage par rayonnement augmente, meilleur est le confort thermique. La part de rayonnement est proportionnelle à la masse du corps de chauffe qui va accumuler la chaleur puis la rediffuser.

Chauffage central

1. Chaudière fioul à condensation

Comme une chaudière classique, une chaudière fioul à condensation brûle du fioul pour produire de la chaleur. En refroidissant par condensation les fumées émises lors de la combustion du fioul, la chaudière fioul à condensation récupère davantage de chaleur sans consommer plus de fioul. Ce type de chaudière brûle du fioul pour produire de la chaleur et récupère une partie de la chaleur des fumées issues de cette combustion avant leur évacuation. Ce système ingénieux améliore de 15 à 20% le rendement de cette chaudière par rapport à celui d’une chaudière classique. La condensation des fumées servant à la récupération de chaleur produit des condensats qui sont évacués via le réseau des eaux usées.

L’inconvénient majeur de la chaudière au fioul réside dans l’espace qu’elle nécessite, notamment pour installer la cuve de fioul. Cette cuve stocke le combustible et doit être remplie une fois par an généralement.


2. Chaudière électrique

Suite à la crise des énergies fossiles, l'électricité bénéficie d'un regain d'intérêt significatif. De plus en plus de foyers prennent la décision de remplacer leur ancien système de chauffage par un chauffage central électrique. A l’instar de toutes les chaudières, la chaudière électrique chauffe de l’eau qui est ensuite diffusée dans un réseau de radiateurs à eau chaude ou une installation de chauffage au sol (plancher chauffant). La différence entre la production de chaleur d’une chaudière électrique et d’une autre chaudière et que son énergie n’est pas un combustible ( bois, gaz, fuel) mais de l’électricité.

La chaudière électrique à l’avantage de s’installer facilement pour un faible coût d’acquisition. Également, pas de maintenance annuelle obligatoire ni de stockage de combustible pour une efficacité thermique maximale (100%). Néanmoins il faut noter que le prix de l’électricité est de plus en plus élevé   et que la consommation énergétique d’une chaudière électrique est importante.

3. Chaudière gaz à condensation 

Le recours à cette énergie nécessite, par définition, que le lieu de chauffage au gaz soit raccordé au réseau. La chaudière gaz utilise la combustion du gaz pour créer de la chaleur qui est récupérée par évaporation et envoyée dans la tuyauterie.

La technologie à condensation permet de récupérer la vapeur d’eau contenue dans la fumée et ainsi préchauffer l’eau du réseau de chauffage. Ces chaudière sont aussi appelée HPE pour Haute Performance Energétique. L’avantage principal est que la chaleur récupérée est de l’énergie gratuite. On considère que le rendement est 30% supérieur comparé à une chaudière gaz classique.

  Schéma d’illustration du fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

Schéma d’illustration du fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

 

4. Chaudière bois

La chaudière bois est souvent choisis grâce à très bonne rentabilité. L’utilisation du bois (bûches ou granulés de bois) comme combustible assure une économie certaine, le bois étant le combustible le moins cher du marché en plus d’être une énergie 100% renouvelable. Le rendement d’une chaudière bois est de près de 90%. L’installation d’une chaudière bois demande cependant beaucoup d’espace car en plus de l’unité chaudière, il faudra réserver un espace supplémentaire pour le stockage du bois. Également, ce type de chaudière demande un rechargement manuel tous les deux jours environs (automatique possible si granulés de bois). 

  Comparatif coût production de 100 kWh PCI par technologie   Source : base Pégase du Ministère du développement durable ; ( https://selectra.info/ )

Comparatif coût production de 100 kWh PCI par technologie

Source : base Pégase du Ministère du développement durable ; (https://selectra.info/)


5. Pompe à chaleur

  Schéma d’illustration du fonctionnement de la technologie Pompe à Chaleur

Schéma d’illustration du fonctionnement de la technologie Pompe à Chaleur

La pompe à chaleur (PAC) utilise les calories de l'air ou du sol pour alimenter en chaleur un circuit de chauffage central (radiateurs ou plancher chauffant).

Ce dispositif est intéressant dans le sens où il utilise des énergies renouvelables.

Mais il nécessite un investissement important. En outre, il existe plusieurs types de pompes à chaleur (air/air, air/eau, eau/eau) qui n'offrent pas toutes les mêmes performances

3 - Entretenir son chauffage

L’une des clés d’un chauffage efficace et bien utilisé est l’entretien des différents systèmes. Il est recommandé de purger et nettoyer les radiateurs chaque année pour que ces derniers fonctionnent correctement et sans consommation d’énergie supplémentaire.

Pour les chauffages électriques, veillez à toujours bien les dépoussiérer pour ne pas faire barrage à la chaleur.

Pour le chauffage central (chaudière gaz, charbon, bois fioul) , une chaudière mal entretenue peut vous faire consommer 10 % supplémentaires d’énergie.

L’été est la période idéale pour l’entretenir. Les professionnels (installateurs de chauffage) ont un emploi du temps moins chargé et seront plus à même de répondre à vos besoins rapidement. 

Un entretien régulier de votre chauffage est nécéssaire si vous souhaitez vous assurer de son bon fonctionnement, réduire votre consommation énergétique et faire des économies. Un entretien annuel est nécéssaire afin d’éviter tout risques liés à l’intoxication au monoxyde de carbone ou autres types d’incendie. 

Enfin, les chaudières doivent être changées tous les 15 ans environ.

1. Les radiateurs électriques

Pour conserver les performances de l’appareil de chauffage, il est nécessaire environ deux fois par an de dépoussiérer à l’aide d’un aspirateur ou d’une brosse, les entrées et sorties d’air de l’appareil. Tous les cinq ans, faites vérifier l’intérieur de l’appareil de chauffage par un professionnel. En ambiance polluée, des salissures peuvent apparaître sur la grille de l’appareil de chauffage. Ce phénomène est lié à la mauvaise qualité de l’air ambiant. Il est conseillé, dans ce cas, de vérifier la bonne aération de la pièce (ventilation, entrée d’air, etc.) et la propreté de l’air. Ces salissures ne justifient pas le remplacement sous garantie de l’appareil. La carrosserie de l’appareil de chauffage peut être nettoyée avec un chiffon humide, ne jamais utiliser de produits abrasifs.

Le radiateur électrique à inertie, s’il profite d’un entretien régulier et d’une installation faite dans les règles de l’art peut atteindre une longévité égale aux systèmes de chauffage concurrents (chaudière etc.). Surtout, n’oubliez pas lors de vos départs prolongés en période de froid de régler vos radiateurs en mode « hors gel ». Cette fonction permettra de maintenir une température minimum dans votre logement pendant vos absences.

2. Les chaudières

Toutes les chaudières (fioul, gaz, bois, charbon, multicombustibles, etc.) doivent faire l'objet d'un entretien tous les ans. Il faut donc entretenir sa chaudière et faire régler sa combustion. Le spécialiste qui réalise l’entretien de votre chaudière doit posséder les qualifications professionnelles prévues par la loi. Il vérifie la chaudière et, si nécessaire, la nettoie et effectue les réglages nécessaires à son bon fonctionnement. Il s’assure en particulier qu’elle n’émet pas une  quantité de monoxyde de carbone (CO) dangereuse pour votre santé. L’entretien d’une chaudière permet un meilleur fonctionnement et une durée vie plus longue du système mais aussi de prévenir des coûts futurs plus élevés si le technicien aperçoit un dysfonctionnement en amont.

3. Les Pompes à chaleur

Deux types d’entretien de la pompe à chaleur doivent être pratiqués.

D’une part, vous pouvez vous-même  vérifier que l'appareil situé à l'extérieur de l'habitation est libre de tout obstacle comme des feuilles d'arbres, des plastiques ou des débris. L'air doit circuler librement entre les émetteurs et les récepteurs. Veillez donc à nettoyer les saletés à l'aide d'un chiffon sec. Vous pouvez également nettoyer de temps en temps les bouches d'insufflation avec de l'eau et du savon. Si vous possédez une Pompe à Chaleur aérothermique, surveillez le voyant de liquide et suivez le déclenchement de la résistance électrique.

D’autre part, la loi impose de faire contrôler sa pompe à chaleur tous les ans par un spécialiste si sa puissance frigorifique est supérieur à 12 kW et/ou qu’elle contient plus de 2 kg de fluide frigorifique (la majorité des pompes à chaleur sont dans ce cas). Ceci permettra à votre PAC de conserver ses performances le plus longtemps possible. Le professionnel (qui doit être titulaire d’une attestation de capacité) contrôlera l’étanchéité du réseau frigorigène de votre pompe à chaleur, il dépoussièrera les émetteurs de chaleur lorsqu’il s’agit de radiateurs ou de ventilo-convecteurs et il vérifiera la performance globale de la machine. Il établira également un rapport à l’issu de l’examen.

4. Optimiser votre facture énergétique

Heatzy Application

Le chauffage est une source de frais très importante dans la facture énergétique des foyers (plus de 70% des dépenses énergétiques). En 2017 les français ont dépensé en moyenne 1683€  pour se chauffer, une augmentation de + 4,5% par rapport à 2016. Les coûts en énergie augmentent d’années en années et certaines combustible comme le fioul ont des fluctuations importantes (fioul : moyenne à 2230€, +18% par rapport à 2016).

Pour faire descendre les dépenses en chauffage il existe plusieurs moyen comme la rénovation de l’isolation de la maison, l’achat d’une technologie de chauffage récente ou encore l’acquisition d’un programmateur connecté. N’importe quel choix s’accompagnera d’un changement des habitudes et d’un apprentissage des bonnes pratiquent.

L’importance est donc de bien savoir réguler son chauffage et également d’adopter les bonnes habitudes. Voyons cela avec plus de détails.

 
 Source : https://www.lenergietoutcompris.fr/actualites-et-informations/prix-des-energies/sondage-les-francais-et-leur-facture-de-chauffage-48230

Source : https://www.lenergietoutcompris.fr/actualites-et-informations/prix-des-energies/sondage-les-francais-et-leur-facture-de-chauffage-48230

 

1. Programmez votre chauffage

Programmer son chauffage c’est s’assurer qu’il chauffe en fonction de votre besoin de confort. Trop souvent, les mauvaises habitudes de chauffe font monter drastiquement la facture énergétique. Les mauvaises habitudes sont souvent lié l’utilisation du chauffage comme d’un interrupteur On/Off où l’on allume le chauffage le matin pour avoir chaud le soir ce qui engendre une surconsommation non nécessaire. Les programmateurs permettent de définir des plages horaires pendant lesquelles le chauffage va fonctionner sous un mode spécifique, il sera donc possible d’ajuster son chauffage à son rythme de vie et optimiser sa facture électrique. Si les programmateurs classique (c’est à dire filaire) sont assez répandu pour le chauffage central, c’est beaucoup moins le cas pour les radiateurs électriques qui utilise une technologie différente (“Fil pilote”). De nouveaux programmateurs arrivent sur le marché et sont maintenant connecté, ce qui permet de gérer sa programmation directement via son smartphone depuis n’importe où dans le monde !


2. Chauffez à bonne température 

La température est un sujet difficile à développer car c’est une sensation très subjective qui sera différente pour chacun que l’on soit frileux ou pas. Pour aider à y voir plus clair l’ADEME ( Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie) à étudier le sujet pour en dégager les bonnes pratiques et les recommendations. Le bon équilibre entre la sensation de confort et la dépense énergétique à été placé à 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans les chambres. Ces températures sont confortable pour des activités de maison (lecture, visionnage de film, multimédia, etc.).

Pour les plus frileux d’entres nous, 19°C semble trop bas pour apprécier son confort à la maison mais c’est à contre-blancer avec le coût en énergie d’une modification de la température. L’ADEME nous rappel que si l’on passe de 19°C à 20°C cela se répercute par hausse de 7% de la consommation. Il est donc plus économique de se couvrir un peu plus à l’intérieur et de laisse son thermostat sur 19°C.

 Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-economiser-eau-energie.pdf

Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-economiser-eau-energie.pdf

 
 Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-se-chauffer-mieux-moins-cher.pdf

Source : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-se-chauffer-mieux-moins-cher.pdf

 

3. Isolez votre logement

Une bonne isolation de la maison est le secret pour atténuer au maximum les pertes de chaleur (voir schéma ci-contre). La mauvaise isolation entraîne une sur-consommation du chauffage qui va peser lourd sur la facture énergétique. On estime qu’il y a près de 7 millions de foyers mal isolés en France.

 
isolation

 Une bonne isolation élimine aussi des effets secondaire négatifs comme les murs froids et les mouvements d’air froid qui entre dans le logement mal isolé.

La toiture est l’élément où la déperdition de chaleur est la plus importante. L’isolement thermique d’une toiture permet de renforcer l’isolement de l’ensemble du logement, de plus cela permet de rendre les combles habitables.

L’isolement des mur est également primordiale. Elle peut se faire soit via une isolation extérieure soit une isolation intérieure. Au niveau du budget, l’isolation intérieure reste moins chère que         l’extérieure, également elle ne modifiera pas l’aspect extérieur de la maison. A noter que l’isolation thermique demande l’intervention d’un professionnelle, c’est une tâche complexe où il existes de multiples techniques différents.

L’efficacité d’un isolant s’exprime par sa résistance thermique, notée R sur l’étiquette. Plus R est élevé, plus le produit est isolant. R dépend de l’épaisseur et de la conductivité thermique, notée λ. À épaisseur égale, plus λ est bas, plus le matériau est isolant.

Isolation performance

Un autre centre de déperdition thermique sont les ponts thermiques. Un pont thermique apparaît lorsqu’il y a une rupture dans la continuité de l’isolant ou une zone de faiblesse, cela crée un espace sensible aux aléas thermiques. Un logement mal isolé disposent de très nombreux ponts thermiques, qui, en s’additionnant, coûte de l’argent. De plus, de la vapeur d’eau se condense dans ces espaces et peut entraîner une moisissure.

Enfin, sachez qu’il existe de nombreuses aides financières pour financer vos travaux de d’isolation thermique. Recourir à un professionnel est nécessaire pour débloquer de nombreuses aides comme une TVA à taux réduit, un Crédit d’Impôt, des aides attribuées par certaines collectivités locales.


4. Pensez à la tuyauterie de votre chauffage central

Tuyauterie chauffage

Le chauffage central à la particularité de concerner l’ensemble de la maison. En effet, la tuyauterie où l’eau chaude passe, circule dans l’ensemble de la maison. Dans le cas d’une installation en plancher chauffant, cette circulation est d’autant plus importante. Il existe des techniques pour améliorer la performance de cette installation.

La tuyauterie n’est pas soumis aux mêmes conditions de partout dans la maison. Dans les pièces non chauffées comme la cave, le garage ou la buanderie, la tuyauterie est soumis un des températures beaucoup plus basse que celle dans le reste de la maison qui est chauffée. Or, c’est principalement dans ces pièces là que l’on installe nos chaudières. Il faut donc veiller à protéger d’avantage ces tuyaux là contre le froid voir le gel en les isolants, cela s’appel le “calorifugeage des tuyaux”. Concrètement, on vient rajouter des manchons d’isolations autour de ces tuyaux, ainsi la chaleur qu’ils transportent ne se perd pas et est transmis à bonne température dans le circuits d’eau chaude du logement.


5. Petites astuces supplémentaires

  • Fermez les volets pendant les cycles de chauffes : lorsque la pièce chauffe, fermez les volets va permettre d’isoler naturellement et d’accentuer l’efficacité du chauffage, la chaleur créée va être capturé dans la pièce.

  • Pensez aux volumes de chauffe : bien isoler les jonctions entre les pièces non chauffées et celles qui le sont, cela permettra d’éviter des “ponts thermiques” d’intérieur.

  • Ajouter des coupes-froid aux portes : les coupes froids sont des languettes qui s’installe sur le bas des portes et permettent de combler l’espace vide entre la porte et le sol.

  • Aérez sans gâcher d’énergie : il est très important d’aérer son logement au moins 10 min par jour afin de conserver un air sain à l’intérieur. Pour ne pas gâcher la chaleur généré, veillez à éteindre votre chauffage quand vous aérez. Il existe également des système d’aération encore plus performant comme les VMC hydroraglable ou à double flux.

  • Libérez l’espace autour des sources de chauffages : les radiateurs, électrique ou via chaudière, ont besoin d’un espace libre autour pour pouvoir chauffer efficacement. L’inertie de chauffe va permettre de créer un flux naturel de chaleur qu’il ne faut pas obstruer. Également, ne jamais poser de linge sur les radiateurs, cela bloquera la chauffe et surtout risque de provoquer des accidents, seul le sèche-serviettes est conçu pour accueillir des vêtements.


5. Programmer son chauffage

1. Le programmateur connecté

Heatzy Pilote

Les programmateurs connectés sont la version moderne de ce qu’il existe parfois sur les thermostats intégrés aux radiateur ou à la chaudière. Les programmateurs permettent de supprimer toutes les mauvaises habitudes de chauffe et de pouvoir adapter son chauffage à son rythme de vie. L’avantage des programmateurs connectés est qu’ils donnent le contrôle de son chauffage depuis n’importe où dans le monde via son smartphone.  Concrètement, on achète le produit, on télécharge l’application smartphone et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à créer ses plages horaires directement via son smartphone pour que votre logement soit chauffé selon vos habitudes. Le contrôle via smartphone permet également de contrôler son radiateur à n’importe quelle heure de la journée, par exemple si l’on sort plus tôt du travail ou si l’on part en vacances.

 Chez Heatzy, nous avons développé notre propre programmateur connecté qui est le fruit d’une longue réflexion sur la meilleure façon d’améliorer son confort tout en réduisant sa facture énergétique. Heatzy Pilote, notre module connecté pour radiateur électrique, est très simple d’utilisation. Il se branche directement sur son radiateur électrique et en donne le contrôle via smartphone depuis n’importe où dans le monde. Il permet de programmer son chauffage, de changer les modes de chauffe et également de programmer ses radiateurs électriques pour optimiser sa consommation. Heatzy PILOTE peut s’installer sur plusieurs radiateurs électriques et ainsi créer des zones de chauffe (chambres, pieces de vie, zone nuit, zone jour, etc.).


2. Le thermostat connecté

Heatzy Flam

Les thermostats connectés sont très proches des programmateurs connectés. Ils permettent également de contrôler et programmer son chauffage depuis n’importe où via smartphone. Ils sont vendus avec une sonde de température ce qui permet de régler plus précisément la température voulue dans son logement. A contrario, ils ne permettent pas dans leur versions standards de créer des zones de chauffes différents dans son logement comme le programmateur connecté. Le thermostat connecté est surtout utilisé pour contrôler sa chaudière depuis son smartphone. Les avantages sont réels et le gain de confort et d’économie d’énergie est semblable aux programmateurs connectés. Les thermostats connectés sont également plus cher que les programmateurs connectés.

Nous avons également développé notre solution thermostat connecté pour chaudière suite au succès de notre premier produit pour radiateur électrique. Heatzy FLAM est un thermostat connecté pour chaudière qui permet de définir la température voulue directement via son smartphone depuis n’importe où dans le monde. Heatzy FLAM permet également de consulter à tout moment la température du logement. Le mode programmation permettra de créer des plages horaires de chauffe pour s’adapter à vos habitudes de vie.


Sources

https://conseil.manomano.fr/comment-choisir-sa-chaudiere-449

https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/chaudiere-fioul-condensation/

https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/chaudiere-fioul-condensation/avantages-inconvenients

https://conseil.manomano.fr/comment-choisir-une-chaudiere-electrique-451

https://www.laprimeenergie.fr/les-travaux/la-chaudiere/avantages-et-inconvenients-de-la-chaudiere-electrique

https://www.laprimeenergie.fr/les-travaux/la-chaudiere/la-chaudiere-electrique

https://www.lenergietoutcompris.fr/travaux-chauffage/chaudiere-gaz-a-condensation/comment-ca-marche

https://www.mychauffage.com/blog/5-raison-d-opter-pour-la-chaudiere-condensation

https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/radiateur-electrique-inertie/entretien

https://www.mychauffage.com/blog/obligation-entretien-pompe-a-chaleur

https://www.lesechos.fr/25/01/2018/lesechos.fr/0301204816754_chauffage---la-facture-moyenne-a-augmente-en-2017.htm

https://www.lenergietoutcompris.fr/actualites-et-informations/prix-des-energies/sondage-les-francais-et-leur-facture-de-chauffage-48230

https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/chauffage-climatisation

http://renovation-info-service.gouv.fr/sites/default/files/documents/guide-pratique-isoler-son-logement-avril-2016.pdf

http://www.centre.ademe.fr/sites/default/files/files/M%C3%A9diath%C3%A8que/Publications/guide-isolation-thermique.pdf

http://ma-maison-eco-confort.atlantic.fr/comment-faire-des-economies-de-chauffage/

Pour en savoir plus

Site Heatzy : www.heatzy.com

Blog Heatzy : www.heatzy.com/blog

Page Facebook : www.facebook.com/heatzyfan

Fil Twitter : www.twitter.com/heatzyfan

Chaîne Youtube : www.youtube.com/c/heatzy

Heatzy