Conséquences de l'humidité sur le chauffage

humid.jpeg

Intro

La qualité de l’air n’est pas à négliger dans son logement. Si vous avez déjà vu des champignons ou de la moisissure proliférer sur vos murs, c’est que votre maison est trop humide. Ne vous inquiétez il n’est pas trop tard pour vous en débarrasser. Nous allons voir dans cet articles quels sont les facteurs d’humidité, comment s’en débarrasser et les effets que cela peut avoir.

Info : Il est recommandé que l’air ambiant dans votre maison contienne entre 45 et 65% d’humidité. Ainsi vous pourrez bénéficier d’une qualité d’air agréable et bonne pour la santé. Au delà de 65% d’humidité cela peut s’avérer dangereux pour votre santé, pour votre logement mais aussi pour votre porte monnaie ;)

Les facteurs

Il est très facile de générer de l’humidité dans une maison. Les actions du quotidien comme laver son linge, prendre une douche, faire la vaisselle et même cuisiner créent de la vapeur d’eau et sont donc facteurs d’humidité. Mais bien entendue ce ne sont pas ces actions qui sont la principale cause d’une humidité trop importante dans la maison. Les mauvaises conditions météorologiques, le manque de ventilation, une mauvaise isolation des murs et une mauvaise gestion de la température sont les principaux suspects ;) Voilà quelques possibilités :

La remontée capillaire

Il s’agit de l’eau présente en bas des murs de la maison qui remonte par capillarité à travers la maçonnerie. C’est un problème difficile qui nécessite l’intervention d’un spécialiste.

Infiltration par la façade

Les fissures sur la façade d’un immeuble peuvent être la cause d’infiltrations d’eau dans les murs de la maison. Si l’enduit utilisé est du ciment, l’humidité une fois dans le mur ne peut s’échapper vers l’extérieur et s’échappe vers l’intérieur de la maison, causant des tâches d’humidité sur les murs.

Fuite de la toiture

Les fuites de la toiture sont une autre cause de présence d’eau dans la structure de la maison. Il s’agit souvent d’un besoin de réparation de zinguerie ou de remplacer les tuiles cassées. Notez qu’une fuite de la couverture ne se présente pas uniquement dans les combles! Une fuite de la couverture peut se présenter à l’étage en dessous. En effet, l’eau va mouiller un mur, et ensuite circuler à l’intérieur du mur avant de ressortir .

Parois froide et condensation

Les murs extérieurs d’une vieille maison sont souvent froids. L’air chaud contenant plus de vapeur d’eau que l’air froid, lorsque l’air proche des murs extérieurs de la maison refroidit brusquement on voit la condensation apparaître. Cette condensation est à la fois source d’apparition de salpêtre et de moisissures et de difficulté de chauffer la maison, car il faut aussi de l’énergie pour sécher cette eau.

Source : https://www.logement-eco-responsable.com/la-maison-humide-est-difficile-a-chauffer-pourquoi/?cn-reloaded=1

Maison difficile à chauffer

glacon3.jpg

Il peut-être assez difficile de chauffer une maison ancienne surtout si l’humidité est présente. Mais alors pourquoi ?

Lorsque les murs extérieurs de la maison sont froids, à température de l’air intérieur égale, on a une sensation de froid, et l’envie de monter la température se fair vite ressentir. Ainsi dans une maison neuve et performante on n’a pas l’impression d’avoir froid, alors que dans une maison ancienne, on peut vite voir sa facture de chauffage grimper. De plus, l’activité à l’intérieur de la maison produit de la vapeur d’eau qui augmente le taux d’hygrométrie de l’air. Un air chargé d’eau sera beaucoup plus difficile à chauffer qu’un air sec, impliquant une consommation plus importante du chauffage.

Les conséquences

Dans un logement humide, la sensation de froid est plus intense et les pièces se réchauffent mal.
Les personnes allergiques peuvent réagir aux spores des moisissures, particulièrement les nourrissons et les personnes âgées. Les dégâts provoqués par l’humidité peuvent diminuer la durée de vie du bâtiment et sa valeur.
Si les choses vont trop loin, en plus des dégâts esthétiques, des dégâts structurels peuvent survenir : jointoiement des briques effrité, charpente fragilisée, installation électrique dangereuse...L’humidité ambiante provoque une augmentation de la consommation d’énergie et donc des coûts de chauffage. En effet, l’humidité présente dans l’air absorbe la chaleur et le chauffage doit fonctionner davantage pour compenser cette perte.

Source : https://www.energuide.be/fr/questions-reponses/quelles-sont-les-consequences-de-lhumidite-dans-une-habitation/792/

Comment lutter contre l’humidité ?

1) L’isolation est certainement le principale facteur d’un taux d’humidité trop important. Une mauvaise isolation vous empêchera de chauffer correctement votre maison et les pièces seront mal aérés laissant ainsi apparaitre de vilaines moisissures sur vos beaux murs. L’isolation des murs, du toit, des sols, des combles et la pose d’un double vitrage seraient de bonne augures pour résoudre ce problème. Une bonne isolation est efficace contre l’humidité et la déperdition de chaleur.

2) Une bonne ventilation permettra de faire évacuer l’humidité. La ventilation joue un rôle cruciale dans l’apport en oxygène indispensable à notre respiration et facilite l’évacuation des énergies utilisées dans la maison.

3) Bien chauffer son logement permettra également de lutter contre l’humidité. La première étape consistera alors à choisir le système de chauffage le plus adapté pour votre habitat.

4) Utiliser la hotte de la cuisinière et le ventilateur de salle de bain.

5) En été, utilisez un climatiseur pour abaisser la température ressentie et déshumidifier l’air.

6) Ne créez pas de variation de températures importantes dans votre logement, ceci favorise la condensation et détériore la qualité de votre air.

7) Après une douche, après avoir cuisiné, ou autre pensez à ouvrir les fenêtres pour ventiler votre logement. Il sera alors plus facile de chauffer votre maison.

8) Installer un programmateur connecté ou un thermostat connecté pour optimiser la température

Source : https://www.caaquebec.com/fr/a-la-maison/guides/guide-pour-une-maison-en-sante/les-variations-de-temperature-et-dhumidite/

Bien choisir son chauffage

HomeComfort-2.jpg

En cas d'humidité il est préférable d'utiliser une source de chaleur qui n'ajoutera pas d’humidité dans l’air.

Les radiateurs de type électriques convecteurs ou soufflants (aspire l’air et le réchauffe avec une résistance électrique) : ils réchauffent donc l'air mais ne chauffent pas les matériaux (murs, placard, canapé). De ce fait, quand vous coupez la source la température d'ambiance chute presque immédiatement.

Les radiateurs électriques de type radiants (chauffe généralement une plaque qui va transmettre la chaleur dans l'air ambiant) apportent un meilleur confort, limite la sensation de convection et créent moins de désagréments liés à la qualité de l’air.

Les radiateur électriques à chaleur douce ou radiateurs à inertie (chaleur stockée dans un corps de chauffe solide ou liquide qui distribue la chaleur) semblent constituer la meilleure solution de radiateur si la source est correctement dimensionnée.
Si vous en avez la possibilité technique, les poêles à bois ou à granulats peuvent également être de bonnes alternatives et durables.

Source : https://adfservices.fr/aide-et-conseils/2018/11/07/quel-type-de-chauffage-d-appoint-utiliser-quand-on-a-des-problemes-d-humidite-ou-de-qualite-de-l-air-dans-son-logement.html

Heatzy